1954- Les Diables Rouges affrontent l’Angleterre pour la coupe du monde.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur reddit
“A Bâle, devant 25.000 spectateurs, les équipes de Belgique et d’ Angleterre s’apprêtent à se mesurer dans un match international comptant pour les 8ème de finale de la Coupe du Monde. Les anglais jouent en maillots blancs! Nullement influencés par leurs réputés adversaires, les Diables Rouges passent eux-mêmes à l’offensive. Trois hommes tiennent Coppens, notre N°9. Malgré cette opposition, l’anversois passe à Huysmans. Tous les belges sont à l’attaque. Houf cède à Vandenbossche dont le centre provoque un cafouillage devant Merrick. Anoul surgit à temps et place dans le plafond un bolide qui donne à la Belgique son premier goal. Les anglais n’en reviennent pas. Voulant réagir, ils servent à profusion leur meilleur joueur Stanley Matthews, le N°7. Sur une de ses passes, dont lui seul a le secret, l’équipe anglaise égalise: un but partout. Profitant à leur tour de notre désarroi, les anglais développent de dangereuses offensives. Sur l’une d’elles, Lofthouse reprend victorieusement de la tête un centre de Finney. Quelques instants plus tard, l’avance des anglais serait portée à 3 buts à 1… Les Diables Rouges repartent à l’attaque par le petit Huysmans dont la passe arrive à Coppens. Une fois de plus, trois adversaires lui tombent dessus et interrompent ses dribblings. Mais voici Anoul, encore lui, qui réduit l’écart et la Belgique n’a plus qu’un petit goal de retard. C’est alors que faisant appel à toutes leurs ressources, nos magnifiques Diables Rouges font un forcing du tonnerre et un troisième but de Coppens les récompense! 3 buts partout! On fit jouer les prolongations. Si les anglais prirent de nouveau l’avantage, les belges allaient ramener une fois encore l’égalisation. Les Diables Rouges , sur terrain neutre, obligeaient les anglais à revoir leur jugement de Wembley. “

À découvrir sur Belgavox :

Retour haut de page