1948- Formidable incendie à Boston provoqué par la combustion spontanée de peaux huilées.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur linkedin
« Un dépôt de cuirs est la proie des flammes à Boston. 200 pompiers s’efforcent, nuit et jour, de limiter la catastrophe. La température très basse constitue malheureusement un handicap dans l’utilisation des pompes, et l’on fait appel à des équipements archaïques pour combattre les méfaits du gel. L’ incendie, provoqué par la combustion spontanée des peaux huilées, a causé des dégâts évalués à un million de dollars. »
« Un dépôt de cuirs est la proie des flammes à Boston. 200 pompiers s’efforcent, nuit et jour, de limiter la catastrophe. La température très basse constitue malheureusement un handicap dans l’utilisation des pompes, et l’on fait appel à des équipements archaïques pour combattre les méfaits du gel. L’ incendie, provoqué par la combustion spontanée des peaux huilées, a causé des dégâts évalués à un million de dollars. »
Explorez Belgavox
Retour haut de page