1965- la crise sud rhodésienne

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur reddit
“Salisbury, deux semaines après la proclamation unilatérale de l’ indépendance rhodésienne, garde un calme surprenant… La journée du souvenir des héros des deux guerres a rassemblé dans un même hommage les vétérans noirs et blancs… Ce fut le ministre de la Justice du Gouvernement déclaré rebelle qui présida la cérémonie officielle… A Londres, cependant, le Dr. Schroeder, venu discuter avec son collègue Steward d’une large participation de l’ Allemagne à l’ OTAN, s’alignait sur la position britannique en Rhodésie… Au Kenya, dans le même temps, le Président Kenyatta réunissait à Nairobi une conférence à trois, avec le Président de Tanzanie, Nyerere, et le Premier Ministre de l’ Ouganda, Obote…. Les trois états, voisins de la Rhodésie auraient établi un plan d’action contre celle-ci, à défaut de mesures plus énergiques de l’ Angleterre… C’est ce que 600 étudiants ont réclamé à corps et à cri dans les rues de Nairobi… Imperturbable, le Gouverneur de Rhodésie Sir Humphrey Gibbs, désavoué par le Gouvernement Rhodésien qu’il a déclaré illégal, reste en poste… Mais, si la Reine lui a conféré un titre royal de chevalerie, Jan Smith a supprimé les sentinelles de la résidence et coupé le téléphone…”

À découvrir sur Belgavox :

Retour haut de page