1953- Le couronnement de sa gracieuse majesté Elisabeth 2 d’Angleterre

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur reddit
“Londres vit des heures exaltantes… Défiant le froid et les averses, des millions de citoyens britanniques attendent, stoïquement et gaiement, depuis plus d’un jour, le passage du cortège royal du couronnement de Sa Gracieuse Majesté Elisabeth II d’Angleterre… Partout sur les tribunes et le long des rues, c’est l’invraisemblable entassement d’une foule prête à applaudir sa nouvelle souveraine… Pour la première fois dans l’histoire, le couronnement va se faire réellement devant le peuple, grâce à la télévision… Ces centaines de millions de personnes ont pu ainsi participer à l’union mystique de la Reine avec son peuple… Grâce à la B.B.C, Belgavox va vous présenter la scène télévisée à Westminster. Devant le sanctuaire historique, l’immense foule attend patiemment que soit accomplie la longue cérémonie religieuse dont les rites remontent à l’an 973, lorsque Saint Dunstan adapta un rituel d’origine franque pour le sacre du roi Edgar. On applaudit la sortie de Sir Winston Churchill portant la cape de Chevalier de l’Ordre de la Jarretière. Une démonstration d’affectueux respect accueille la Reine-Mère Elisabeth et la Princesse Margaret. Enfin paraît, la nouvelle souveraine, portant la couronne impériale, le sceptre et l’orbe, insignes de son pouvoir… La Reine monte dans le carrosse doré. Sur l’ordre du commandant de l’escorte royale, la calèche se met en route. Le prestigieux cortège parcourt 10 kilomètres dans le centre de Londres, aux ovations délirantes de millions de spectateurs, clamant leur affection profonde et enthousiaste! L’Angleterre vit un très grand jour… Jamais les peuples britanniques ne se sont rassemblés avec plus de ferveur autour de la Couronne. La jeune Reine apparaît radieuse, autant qu’imposante avec le sceptre de souveraineté. A Marble Arch, l’impressionnante parade militaire prend l’aspect d’une évolution de très grand style… On ne peut se lasser d’admirer cette harmonie dans la précision des manoeuvres. Vingt mille hommes participent à cette marche, que clôturent impeccablement les Grenadiers de la Garde. Devant la Statue d’Eros, emprisonnée dans une cage d’or, à Piccadilly Circus, voici le cortège royal retournant vers le Palais… Citons au passage: les contingents de troupes coloniales, les unités du Commonwealth, les détachements de toutes armes du Royaume-Uni. Sur l’esplanade menant au Palais, c’est une vision grandiose qui se déploie… Vision de puissance présente, accordée aux gloires millénaires… Prestige infrangible de la Monarchie… Triomphalement, se ressèrent autour de la Couronne britannique, les liens de la nation et ceux de l ‘ Empire. 11 Symbole ! de cette jeune reine portant dans ses douces mains, l ‘ orbe de la souveraineté temporelle sous l ‘ égide de la chrétienté. 12 Le cortège royal termine son long périple qui fut un continuel triomphe 13 Cependant, aux fenêtres de Buckingham Palace, deux enfants trépignent de joie en criant “” Voici le carosse de Mummy ! Voici le carosse de Mummy ! “” 14 C ‘ est une maman modèle, en même temps qu ‘ une grande souveraine, qui rentre en carosse d ‘ apparat, au Palais Royal. A ses côtés, le Duc d ‘ Edimbourg, son époux, partage sa gloire… En eux, les peuples britanniques acclament aussi une famille exemplaire, une famille heureuse. Et c ‘ est vraiment cette ferveur qui s ‘ exprime, avec leur voeux, dans la fièvre du Couronnement. La multitude se rue vers le Palais de Buckingham… Irrésistible élan de tout un peuple vers la gracieuse héroïne de cette inoubliable journée….. Incomparable témoignage de l ‘ affection et de la loyauté que tous les membres du Commonwealth portent à la famille royale d ‘ Angleterre.Pour la première fois dans l ‘ histoire, le couronnement se fait vraiment devant le peuple, grâce à la télévision… La B.B.C. a fait voir à des centaines de milliers de personnes, ces images de l ‘ union mystique de la Reine avec son peuple… La Reine entre à l ‘ Abbaye pour la cérémonie du couronnement… Sa robe est brodée aux emblèmes héraldiques du Royaume Uni et du Commonwealth….. les joyaux scintillent sur sa royale parure. L ‘ archevêque de Canterbury demande au peuple de “” reconnaître la Reine comme Souveraine légitime et incontestable “”. La Reine va s ‘ engager à régner selon la loi… La Sainte Bible lui est présentée pour le serment. La couronne d ‘ or de Saint Edouard le Confesseur est remise à l ‘ archevêque de Canterbury. Investiture royale… La Reine devient Souveraine. Acclamant Elizabeth II, les pairs du royaume ont coiffé leurs “” coronettes “” Le petit Prince Charles sourit à sa maman. Terminant la cérémonie, religieuse, voici l ‘ hommage, suivant l ‘ ordre médiéval : … Le Duc D ‘ Edimbourg, “” jure et promet de garder sa foi à sa Souveraine Dame, reine de ce Royaume ; il lui rend hommage et se dit son homme – lige. Elizabeth descend processionnellement la n ef de cette abbaye, où, depuis mille ans, ont été sacrés 37 Rois et 25 Reines d ‘ Angleterre….. “

À découvrir sur Belgavox :

Retour haut de page