1949- Le FMI examine les difficultés d’ordre financier et économique de l’Europe occidentale.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur linkedin
Parallèlement aux conversations de Washington, le Fonds monétaire international a examiné les difficultés d’ordre financier et économique avec lesquelles se trouvent confrontées les pays d’Europe occidentale et en particulier la Grande-Bretagne. Le chancelier de l’Échiquier, Sir Stafford Cripps, parti avec l’intention de conserver à la livre sterling sa valeur, a dû se rendre compte que, dans les conditions présentes, la chose était impossible. La dévaluation de la livre sterling devait entrainer dans son sillage celles de toutes les monnaies européennes occidentales, à l’exception du franc suisse. Le franc belge, considéré comme le dollar de l’Europe, suivait presqu’aussitôt. Remède ou expédient, on aimerait être fixé sans délai.
Parallèlement aux conversations de Washington, le Fonds monétaire international a examiné les difficultés d’ordre financier et économique avec lesquelles se trouvent confrontées les pays d’Europe occidentale et en particulier la Grande-Bretagne. Le chancelier de l’Échiquier, Sir Stafford Cripps, parti avec l’intention de conserver à la livre sterling sa valeur, a dû se rendre compte que, dans les conditions présentes, la chose était impossible. La dévaluation de la livre sterling devait entrainer dans son sillage celles de toutes les monnaies européennes occidentales, à l’exception du franc suisse. Le franc belge, considéré comme le dollar de l’Europe, suivait presqu’aussitôt. Remède ou expédient, on aimerait être fixé sans délai.
Explorez Belgavox
Retour haut de page