1948- Course de garçons de café à Bruxelles.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur linkedin
« Le modernisme n’est pas exclu chez les zélateurs de l’ arbre de mai. On est sportif, mais avec fantaisie, avec l’esprit du terroir. Course au plateau, par les artères sympathiques, les garçons de café du bas de la ville établissent des records olympiques…. Dès le départ, Thibaut a pris la tête… Il doit être bien dur de résister à la tentation : ces verres qui vous tendent les bras. Et pourtant pas une goutte ne manquera à l’arrivée… Ce n’est pas à Wembley qu’on voit de telles prouesses… Champion, gagnant… Joseph Boon remonte et enlève la course au plateau…. »
« Le modernisme n’est pas exclu chez les zélateurs de l’ arbre de mai. On est sportif, mais avec fantaisie, avec l’esprit du terroir. Course au plateau, par les artères sympathiques, les garçons de café du bas de la ville établissent des records olympiques…. Dès le départ, Thibaut a pris la tête… Il doit être bien dur de résister à la tentation : ces verres qui vous tendent les bras. Et pourtant pas une goutte ne manquera à l’arrivée… Ce n’est pas à Wembley qu’on voit de telles prouesses… Champion, gagnant… Joseph Boon remonte et enlève la course au plateau…. »
Explorez Belgavox
Retour haut de page