1967- Politique Congo Journalistes belges pris en otage lors d’une insurrection de mercenaires au Kivu et dans la province orientale

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur reddit
“Foules de journalistes à Zaventem pour accueillir leurs collègues, rentrant du Congo après une odyssée mémorable… Vingt jours plustôt, ils avaient été invités par le Gouvernement Congolais pour vérifier la réalité d ‘ un complot de subversion économique au Katanga, et assister ensuite aux fêtes du septième anniversaire de l ‘ independance congolaise… Ils tennaient sur tout à interroger M. VAN DER STEEN, accusé du sabotage du pont de Lubudi – ce dont se défend et qui avait été alors victime de mauvais traitements… Peu après les fêtes anniversaires, et tandis qu ‘ un groupe de journalistes était parti pour Kisangani, les téléscripteurs de Kinshasa annonçaient la nouvelle d ‘ une insurrection de mercenaires au Kivu et dans la province Orientale… L ‘ état d ‘exception était proclamé dans tout le Congo… Trois gigantesques C 130 étaient dépêchés des Etats-Unis pour aider les forces congolaises à libérer Kisangani où les journalistes et d ‘ autres Européens étaient retenus comme otages par les mercenaires… L ‘Ethiopie répondait à l ‘ appel du Congo en détachant un état-major de sa force aérienne, qui préparait l ‘ arrivée à Kamina d ‘ avions de chasse éthiopiens… Entretemps, atterrissait à Kamembe l ‘ avion du Ministre de l ‘ Intérieur TSHISEKEDI… Après avoir pris les mesures de sécurité au Katanga, il visitait le Camp SAIO, qui avait subi la première attaque des mercenaires.. …Et tandis que le ministre allait puisement fleurir à Kindu les tombes des soldats de l ‘ ANC, l ‘ on voyait arriver à Kinshasa les premiers blessés, évacués de Kisangani, d ‘ où les mercenaires avaient décroché pour une destination inconnue… Kinshasa voyait aussi les premiers rescapés ; les journalistes otages des mercenaires arriveraient les derniers…. En les redevant à sa résidence, le président MOBUTU leur déclara qu’il espérait, malgré tout, que leur séjour au Congo avait été instructif et qu’ ‘ ils feraient une relation objective des évènements, dont ils avaient été, à la fois, témoins et victimes… “

À découvrir sur Belgavox :

Retour haut de page