1955- Actualité de la 42ᵉ édition du Tour de France – Louison Bobet et Jean Brankart.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur reddit
“17ème étape : les rescapés du Tour se trouvent au pied des Pyrénées. Ils doivent escalader l 4spin et le Peyresourde. Ayant placé son démarrage habituel, Charlie Gaul , le jeune coureur luxembourgeois se détache du peloton. Personne ne peut tenir sa roue. Au col d’ Aspin , Gaul passe premier. Reprenant quelques forces dans la descente, il se trouve immédiatement après, devant la seconde difficulté du parcours : le Peyresourde. Cette fois Bobet a compris le danger et attaque. Il se lance à la poursuite du luxembourgeois qu’il rejoint dans la descente. L’avance de ces deux hommes sur le groupe Branckart , Ockers est de deux minutes. A dix kilomètres de l’arrivée, Bobet est retardé par une crevaison ! Gaul , le jeune roi de la montagne gagne détaché à St Gaudens. Mais voici la seconde étape des Pyrénées avec l’ascension du Tourmalet et de l’ Aubisque. Quatre coureurs s’échappent dès les premières pentes du Tourmalet : Gaul , Poblet , Bobet et Lorono. Les espagnols se sentant tout près de leur pays mènent la vie dure à Bobet et à Gaul. C’est d’ailleurs Poblet qui passe le premier au sommet du Tourmalet. Dans l’ Aubisque Brankart et Gemiani contre-attaquent vigoureusement et ils rejoignent Bobet et Gaul. A Pau , victoire au sprint de Brankart ! Et voici l’étape contre la montre ! Après le départ de Gaul , voici celui de Fornara redoutable spécialiste. Brankart vient de partir et enfin, c’est au tour de Louison Bobet. Retardé par le bris de sa roue arrière, ce qui lui coûte 45 secondes, Brankart rattrappe et dépasse Rolland. Notre compatriote roule le tonnerre. Derrière, Bobet , averti de son retard sur le belge, pousse le grand braquet. A Tours , les arrivées se succèdent. Brankart fait son entrée au vélodrome et apprend qu’il devance Fornara de dix secondes. Bobet , largement battu, n’a plus que 4’50″” d’avance sur le belge ! 22ème et dernière étape “” Tours – Paris “”. Le Tour est joué : Bobet et Brankart discutent le coup et roulent à du 25 à l’heure. Les 69 rescapés ont accepté le verdict des Pyrénées et de l’étape contre la montre. Seul l’espagnol Poblet parvient à secouer la torpeur du peloton et s’échappe à 15 kilomètres de Paris. Le démarrage de l’espagnol a surpris tout le monde ! Il pénètre le premier sur la pistedu Parc des Princes , le peloton suit à 15 secondes seulement. Poblet remporte ainsi la dernière étape. Bobet remporte le 42ème Tour de France , Brankart est un brillant second. Ockers gagne le classement par points et les honneurs vont à l’équipe de France.”

À découvrir sur Belgavox :

Retour haut de page