Belgique

Le 40e salon de l’auto au Heysel

“40ème salon de l’ auto au Heysel.
Le Prince Albert parcourt les différents stands.
Innovation dans les poids lourds : la suspension pneumatique et la cabine mobile qui offrent plus de facilités.
Les caravanes connaissent un intérêt croissant.
Les voitures d’outre atlantique paraissent nettement inspirées des européennes.
En grand tourisme de luxe, voitures véritable objets de séduction.”

Table ronde belgo-congolaise à Bruxelles

“Bruxelles, Palais des Congrès, séance inaugurale de la Table Ronde belgo congolaise.
Objectif : définir les moyens d’organiser l’indépendance congolaise et entre belges et congolais les intérêts généraux du Congo et des futurs rapports Belgique Congo.
44 délégués congolais représentant proportionnellement les divers partis autochtones et 20 délégués parlementaires belges représentant nos 3 partis traditionnels vont chercher ensemble les “”recommandations”” à présenter à notre Parlement.”

Arrivée à Bruxelles des leaders congolais pour la Table Ronde

“Arrivée à Bruxelles des premiers délégués congolais à la Table Ronde.
Sous la conduite de Kalondji, Kasavubu ayant fait un crochet à Paris, huit leaders du cartel Abako MNC vont avoir à tenir des entretiens préliminaires.
Ils arrivent en Belgique au moment où le Roi Baudouin convie le pays – en accord avec les trois partis traditionnels – à concourir généreusement au développement harmonieux de la nation congolaise.”

Rétrospective George Minne

“Rétrospective à Forest de George Minne, précurseur du cubisme et de l’expressionisme. Stylisation ascétique de ses “” Agenouillés “”, l’un de ses thèmes majeurs contrastant avec le réalisme de ses “” Travailleurs “”
Trois saintes femmes, tout le mysticisme flamand exprimé avec une géniale simplicité de moyens
Et puis le grand mystère de la maternité que George Minne éleva jusqu’au symbole de l’amour maternel, transcendant tous les matérialismes, reflétant l’esprit dans la vitalité du corps humain.
Une rétrospective qui classe enfin George Minne à son vrai plan international.”

Le Président Kronacker en visite à Moscou

“Le Baron Kronacker est reçu à Moscou par le maréchal Voroshilov. L’an nouveau offre l’occasion au Président de la chambre belge d’apporter au chef d’état soviétique les voeux de la Belgique.
Au Kremlin les danses enfantines du nouvel an sont présentées au Président et à la baronne Kronacker comme un hommage de cordialité de l’ URSS à la Belgique.”

Retour en Belgique du roi Baudouin du Congo

“Entrée à Bruxelles de l’avion royal après une visite de 15 jours au Congo. Le Roi est accueilli par tout le gouvernement et salué par les Présidents des deux chambres.
Le Roi reçoit les voeux de ses Ministres en la personne de Jean Van Houtte.
Ministre de Schryver
La mission royale d’information a été un succès déclare le ministre du Congo.
Devant le chateau de Laken avec les anciens combattants, c’est toute la Belgique qui salue son souverain.”

Fin de la visite du roi Baudouin au Congo

“Les leaders du cartel Abako conduits par Kasavubu se rendent en nombre à une audience royale au congo. En 16 jours le Roi a reçu quelque 900 délégués des partis politiques, d’associations syndicales professionnelles et ethniques. Voici des chefs coutumiers venant rendre hommage au Souverain suivant les traditions de leur tribu.
Réception du corps consulaire.
Professeur à l’Académie St Luc, le sculpteur Lufua offre au Roi une statuette d’ivoire.
Le Roi reçoit les membres de familles dont il est parrain d’un enfant.”

600 enfants de réfugiés en Allemagne fédérale passent des vacances en Belgique

“15 ans après la guerre, rien qu’en Allemagne fédérale, 200.000 personnes déplacées vivent encore misérablement dans des abris de ce genre ou dans des baraquements répartis en 70 camps.
15.000 enfants nés dans ces refuges de parents chassés de leur patrie vont connaitre 2 semaines de bonheur.
600 parmi eux vont passer des vacances de fin d’année en Belgique dans des familles d’accueil grâce à “” Coeurs sans frontières “”
100 automobilistes belges vont les chercher en allemagne puis dans un palais du Heysel transformé en buffet, les parents adoptifs viennent les chercher.”

Retour haut de page