Ajoutez votre titre ici

La onzième étape du Tour de France Pau – St Gaudens va permettre aux grimpeurs de se manifester. On les attendait à l’oeuvre… Et c’est Robic qui empoche au-dessus de l’Aubisque la prime qu’on avait eu la bonne idée d’y mettre. Le Breton ne conservera malheureusement pas son avance ni son coup de pédale. Piot passe le premier le Tourmalet après avoir faussé compagnie à Bartali, Bobet et Ockers. Magni qui marche très fort emmène le peloton sous l’orage. Cette étape le verra endosser le maillot jaune, tandis que Bartali s’adjuge la victoire à l’arrivée. Peu après, l’équipe italienne démissionnait en bloc. 12ème étape : St Gaudens – Perpignan : Avec un courage chevalin, le belge Blomme s’échappe dès le début et roule en solitaire durant tout le parcours pour arriver seul à Perpignan. Recru de fatigue et victime d’une insolation, il s’écroule à 5 mètres de la ligne. Remis sur son vélo, il termine en bonne et due forme. Kubler, bénéficiant de la défaillance italienne, enfile le maillot. 13ème étape : Perpignan – Nîmes : Sous une chaleur torride, les rescapés du Tour quitent Perpignan. Verhaert, malade, jette l’éponge et prend place dans l’ambulance. Molinès et Zaaf, deux nord-africains, décident de s’en aller et prennent sans trop de difficulté 12 minutes à un peloton léthargique. Molinès n’a pas de peine à règler au sprint son complice. Kubler conserve le maillot jaune. 14ème étape : Nîmes – Toulon : Il ne faut pas longtemps pour s’apercevoir que les Nord-africains en veulent encore. Zélasco et Dos Reis se relayent et arrivent détachés à Toulon. Dos Reis l’emporte au sprint. 15ème étape : Toulon – Menton : Empruntant la route qui longe la mer, les coureurs ne résistent bientôt plus au désir d’étancher leur soif et c’est la chasse aux canettes. Une trêve est conclue et chacun va faire trempette. On traverse le port de Cannes et à Menton, Diederich, s’inscrit au palmarès grâce à l’avance prise dans le Mont des Mules. 16ème étape : Menton – Nice : Le peloton gravit le col de Castillon, et c’est l’instant que vont choisir Bobet et Robic pour s’en aller, suivis à trente secondes par Ockers et Kubler. Ceux-ci finiront par les rejoindre. La victoire disputée au sprint va à Kubler. Ockers reste 2ème au classement général.La onzième étape du Tour de France Pau – St Gaudens va permettre aux grimpeurs de se manifester. On les attendait à l’oeuvre… Et c’est Robic qui empoche au-dessus de l’ Aubisque la prime qu’on avait eu la bonne idée d’y mettre. Le Breton ne conservera malheureusement pas son avance ni son coup de pédale. Piot passe le premier le Tourmalet après avoir faussé compagnie à Bartali, Bobet et Ockers. Magni qui marche très fort emmène le peloton sous l’orage. Cette étape le verra endosser le maillot jaune, tandis que Bartali s’adjuge la victoire à l’arrivée. Peu après, l’équipe italienne démissionnait en bloc. 12ème étape : St Gaudens – Perpignan : Avec un courage chevalin, le belge Blomme s’échappe dès le début et roule en solitaire durant tout le parcours pour arriver seul à Perpignan. Recru de fatigue et victime d’une insolation, il s’écroule à 5 mètres de la ligne. Remis sur son vélo, il termine en bonne et due forme. Kubler, bénéficiant de la défaillance italienne, enfile le maillot. 13ème étape : Perpignan – Nîmes : Sous une chaleur torride, les rescapés du Tour quitent Perpignan. Verhaert, malade, jette l’éponge et prend place dans l’ambulance. Molinès et Zaaf, deux nord-africains, décident de s’en aller et prennent sans trop de difficulté 12 minutes à un peloton léthargique. Molinès n’a pas de peine à règler au sprint son complice. Kubler conserve le maillot jaune. 14ème étape : Nîmes – Toulon : Il ne faut pas longtemps pour s’apercevoir que les Nord-africains en veulent encore. Zélasco et Dos Reis se relayent et arrivent détachés à Toulon. Dos Reis l’emporte au sprint. 15ème étape : Toulon – Menton : Empruntant la route qui longe la mer, les coureurs ne résistent bientôt plus au désir d’étancher leur soif et c’est la chasse aux canettes. Une trêve est conclue et chacun va faire trempette. On traverse le port de Cannes et à Menton, Diederich, s’inscrit au palmarès grâce à l’avance prise dans le Mont des Mules.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *